Faire le bilan

C’est le point de départ obligatoire. En effet, nous pourrions parler de point zéro ou d’origine. Ma situation va vous permettre de traduire votre sentiment d’insatisfaction en expression de besoin précise. Vous allez pouvoir identifier les éléments du type « je ne veux plus ».  Connaître, reconnaître et accepter le problème est le premier pas vers sa résolution.

Attention il est important de s’attacher à travailler dans ce sens et non pas en partant de phrase de type « je veux ». En effet, ce genre de phrases « je veux » être riche, beau, intelligent, en bonne santé, etc….en somme « je veux être heureux » ne sont absolument pas constructives.  Tout d’abord parce qu’elles ne correspondent peut être pas à votre besoin réel pour parvenir à votre bien être et, d’autre part, parce ce qu’elles ne vous permettent pas d’obtenir des axes effectifs de travail. En effet, sachant que tout individu tend naturellement vers son propre épanouissement, les difficultés que vous éprouvez sont le résultat de freins et d’obstacles. Ainsi, identifier ces derniers est votre priorité.

Insatisfait de quoi ?

Certains pourraient y voir une plainte. Il n’en est rien. Il s’agit de manière objective de cerner les raisons de l’insatisfaction. Attention, l’honnêteté intellectuelle est indispensable, quitte à s’avouer certaines choses que l’on ne veut pas voir. Le plus simple est de lister les événements qui vous déplaisent. Cahier, stylo, c’est parti !

Commencez chaque phrase par « je ne veux plus ». Puis inscrivez derrière l’événement particulier que vous ne voulez plus revivre. Pour certaines personnes, ce travail va prendre quelques minutes, pour d’autres quelques jours et enfin pour certains plusieurs semaines. Peu importe finalement. Ce travail doit être libérateur. Couchez sur le papier tout ce qui vous touche et vous empêche de vous épanouir pleinement.

Ne soyez pas avare de confessions. Il n’y a pas de détail. Intuitivement vous allez identifier un lien entre chaque événements ou, au moins, plusieurs axes généraux d’approche. Bravo ! Vous avancez bien.

Insatisfait de qui ?

Les événements sont toujours le résultat d’interaction entre individus. À vrai dire au moins vous. Vous êtes le dénominateur commun de tous ces événements négatifs. Il est donc décisif de noter votre réaction pour chaque « je ne veux plus », y compris pour les axes généraux précédemment identifiés. C’est le début de votre phase d’introspection. Chaque réaction de votre part est conditionnée par le résultat de votre perception. Une même situation entraîne des réactions différentes selon les personnes, précisément parce que leurs perceptions respectives d’un même événement sont différentes.

Il est également important d’identifier les acteurs de votre insatisfaction, sans oublier que vous êtes l’acteur principal de votre vie. Les individus composant votre environnement peuvent contribuer ou s’opposer à votre épanouissement. Il est important de comprendre que c’est votre perception de vous même par rapport à ces individus et leurs actions qui détermine leurs impacts dans votre vie. Balayer du regard vos « je ne veux plus », s’agit il toujours de la même personne ou du même groupe de personnes en lien avec vous ? Si c’est le cas, pas de panique, au contraire. L’idée est que cette personne ou ce groupe révèle en vous  une perception de vous même qui vous insupporte. Si le premier réflexe pourrait être de fuir au plus loin de cette personne ou de ce groupe, ce n’est véritablement pas la solution. L’obstacle à surmonter vous appartient, cette personne ou ce groupe ne fait que vous faire prendre conscience de la situation. Outre le fait d’identifier le problème, vous allez pouvoir mesurer vos progrès au contact de cette personne ou de ce groupe. En revanche, si vos « je ne veux plus » ne mettent pas en évidence une personne ou un groupe en particulier, vous avez déjà compris qu’il va falloir s’appliquer à identifier les facteurs et les mécanismes déclencheurs de votre perception négative.

Finalement, vous et vous seul êtes directement responsable de votre insatisfaction par le biais de vos perceptions négatives. Bonne nouvelle n’est ce pas ! Vous avez entre vos mains le pouvoir de décider d’être heureux.

En résumé

Faites un tableau en mettant en titre des colonnes les éléments suivants :

  • JE NE VEUX PLUS : decrivez de manière simple et concise la situation.
  • MES ACTEURS : listez les individus ou le groupe d’individu en lien avec la situation suivant leur importance.
  • MA RÉACTION : décrivez de manière objective votre réaction face à cette situation.
  • MA PERCEPTION : exprimez simplement votre ressenti, vos sentiments et vos émotions qui conditionnent votre réaction.

A la construction de ce tableaux vous devrez être capable à la fin de produire une ou plusieurs phrase simples résumant votre bilan du style : JE NE VEUX PLUS ETRE/DEVENIR/ME SENTIR + ADJECTIF + CONTEXTE.

Vous allez vous rendre compte avec la pratique que ces phrases bilan peuvent être réduites à une seule en cherchant les points communs entre les adjectifs et les contextes. Vous connaissez désormais votre frein au bonheur, alors lisez mes motivations, mobilisez vos forces pour faire sauter ce frein et libérez vous enfin.